top of page
MI7A0413-Modifier.jpg

Bio

Après son diplôme de Sciences Po, Laetitia commence sa formation lyrique à Buenos Aires puis à Paris auprès de Glenn Chambers, professeur au CNSMDP. Attirée autant par le chant que par le théâtre, elle intègre la classe de théâtre musical du conservatoire du 9ème arrondissement de Paris, qui lui permet de s’initier à la danse et au mime.

Chanteuse et comédienne, elle interprète des rôles issus de répertoires variés : lyrique (Despina dans Cosi fan tutte, Papagena dans la Flûte enchantée au théâtre du Ranelagh et à la Konzerthaus de Dortmund, Bastienne dans Bastien Bastienne, Gabrielle dans La Vie Parisienne, rôle-titre dans La Belle Hélène, Le Pont des Soupirs, La Princesse de Trébizonde et La Périchole, Diane dans Orphée aux Enfers au théâtre du Trianon et à l’Espace Cardin, Hermia/Fleur de pois dans Un Songe d'une nuit d'été au Théâtre 14), et comédie musicale (Fantine dans Les Misérables au théâtre de Beaulieu à Lausanne, Antonia dans Man of la Mancha au théâtre des Variétés). Parmi ses répertoires de prédilection figure celui de Broadway qu’elle a pu chanter sous la direction de David Charles Abell au théâtre du Châtelet, et approfondir auprès de Brent Barrett, Liz Callaway et Caroline O’Connor en master class. En 2017 elle écrit son spectacle Judy, Barbra et moi, stand up musical programmé au théâtre Essaïon (Paris), à Londres ainsi qu'à Lausanne.

Actuellement, elle interprète Delfina dans Coscoletto, opéra bouffe d'Offenbach  mis en scène par G. Nozach (Théâtre des Gémeaux / festival d'Avignon, en tournée).

Laetitia est également autrice. Elle a remporté le premier prix du Prix littéraire Auféminin en 2019. Son premier roman, Matriochka, a été publié en janvier 2021 aux éditions Michel Lafon, traduit en suédois et publié aux éditions Sekwa förlag en novembre 2021, et sorti en poche aux éditions J'ai lu en mars 2022. Son projet d'adaptation au cinéma a été sélectionné par la Fémis : Laetitia y a intégré la formation "Initiation à l'adaptation de romans au cinéma" sous la direction de Lise Macheboeuf.

"De la solide mise en scène de Bruno Boulzaguet émerge le talent à l’énergie majestueuse et tonique de Laetitia Ayrès. Un nom à retenir"

                                                       - Madeleine Gautier, Politique Magazine

bottom of page